Ajouter des aromates dans l’alimentation de bébé, pourquoi et comment ?

Les herbes aromatiques proviennent des feuilles des plantes aromatiques. Les plus utilisées dans l’alimentation des petits sont souvent la menthe, le basilic, la ciboulette, le persil, le romarin, les feuilles de laurier, l'estragon, l'origan, la sauge ou encore le thym.

Article proposé par l'équipe atouKIDS.

Lors de la diversification alimentaire de votre bébé vous pourrez commencer, dès l’âge de 6-7 mois, l’introduction d’aromates dans ses plats.

Pourquoi ? Comment ? atouKIDS vous donne ici quelques références et astuces.

 

Les aromates participent à l’éveil des sens

En parfumant l’alimentation de bébé, les herbes aromatiques apportent de nouvelles saveurs naturelles, et permettent d’élargir la palette gustative de bébé.

En plus des goûts, elles ajoutent aussi de nouvelles couleurs et pousse bébé à prendre plaisir à manger.

Les aromates sont souvent consommés frais mais peuvent l’être également sous forme séchée ou surgelée, sans vraiment perdre ni leurs goûts ni leurs qualités nutritionnelles.


Les aromates présentent de nombreux bienfaits pour la santé

Premièrement, les fines herbes permettent d’agrémenter les plats tout en remplaçant l’ajout de sel, poivre ou sucre dans les plats, qui eux sont néfastes à long terme.

Deuxièmement, les aromates sont également connus pour leurs bienfaits sur la santé. Par exemple,

  • Le thym, le romarin ou les feuilles de laurier ont des vertus désinfectantes,
  • Le basilic riche en antioxydants est réputé pour ses vertus digestives et antispasmodiques, très utile pour adoucir les coliques de bébé,
  • Le thym à des vertus antiseptiques, ce qui en fait un bon agent assainissant de la sphère ORL et des bronches. En infusion, il peut aider à dégager les voies respiratoires en cas de rhinite ou de bronchite,
  • Le persil, quant à lui, a plusieurs atouts : c’est un très bon désinfectant intestinal, il aiderait à combattre les caries des petits, et l’acide folique qu’il contient est essentiel pour la formation du système nerveux du bébé lors de la grossesse.


Introduire les aromates dans les biberons de bébé

Dans un premier temps, vous pouvez commencer l’introduction des herbes par des infusions diluées dans beaucoup d’eau tiède ou à température ambiante.

Par exemple, pour apaiser bébé, vous pouvez penser à des infusions aux feuilles de verveine ou de tilleul, de camomille ou de boutons de fleurs d’oranger.


Dans les plats, quelques astuces pour des recettes réussies !

Dans un second temps vous pouvez ajouter une pincée d’herbe (fraiche, surgelée ou séchée) dans les purées ou les compotes afin de varier les saveurs et de donner de la couleur au plat. Par exemple :

  • Le thym s’associe très bien avec la ratatouille, une purée de courgettes, de patates douces, ou d’aubergines,
  • La menthe se mélange très bien avec la fraise, la courgette, le petit pois, les épinards, la pêche, la tomate ou le concombre,
  • La lavande se marie très bien au melon, à l’abricot et l’essence de lavande se mélange très bien à la compote de pêche,
  • Le basilic s’associe très bien au melon, à la fraise, à la compote pomme orange ou à une purée de courge,
  • Quant à la coriandre, elle peut agrémenter presque tous les légumes (carotte, panais, potimarron, haricots verts…) mais elle s’associe aussi très bien aux fruits tels que l’ananas, la mangue, l’orange, la prune où la pêche,
  • Vous pouvez aussi hacher un brin de ciboulette ou quelques feuilles de cerfeuil pour les ajouter à une entrée de salade. 

Mais n’oubliez pas de respecter les étapes : les fines herbes sont à introduire doucement une fois que le bébé a découvert la saveur pure d’un aliment. D’une part, pour vous permettre de déceler une potentielle intolérance ou allergie à un aliment et d’autre part, pour que cet aliment soit bien identifié par votre enfant.

Ensuite, lors de l’introduction de la viande et du poisson, pensez aux petits plats mijotés. Vous pourrez les mariner ou mettre des aromates comme le thym, la feuille de laurier, la sauge ou le romarin dans des plats mijotés. Par exemple,

  • La dinde peut être marinée avec un zest de citron et des feuilles de basilic,
  • L’agneau-carottes avec du romarin,
  • Le poulet avec du thym, une compotée d’abricot et une purée de pomme de terre,
  • Et le colin se marie très bien à la sauge.

A partir de l’âge de 1 an, un enfant peut manger de tout, comme les adultes, donc n’hésitez pas à préparer des plats familiaux savoureux.

Attention cependant à ne pas trop assaisonner vos plats car le palais et les papilles des adultes sont plus fins et moins sensibles que ceux des enfants, vous risquez donc d’en mettre trop. En outre, il ne faudrait pas que l’aliment principal perde de sa saveur ou que l’enfant soit écœuré par des saveurs trop prononcées.

Le conseil d’atouKIDS : Quand votre enfant grandit, vous pouvez fabriquer un petit potager d’herbes aromatiques, même si vous êtes en appartement. Les enfants adorent cultiver et voir pousser les plantes et ils sont ravis de pouvoir eux-mêmes récolter leur assaisonnement pour le plat, ce qui créé une plus grande motivation pour goûter un nouveau plat !




La palette d’herbes aromatiques est riche ; profitez de tous ces merveilleux produits pour assaisonner et parfumer les plats de bébé et l’éveiller gustativement dès le plus jeune âge.

L'équipe atouKIDS


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

La banane : atouts et idées de recettes

09/11/2020

La banane : atouts et idées de recettes

La banane, fruit du bananier, une plante à feuilles longues, serait consommée par l’homme depuis plus de 12.000 ans. Produite en Amérique, Asie et Afrique, elle est consommée dans le monde entier. La banane est facile à transporter et facile à manger. Elle se déguste à différents moments de la journée, fraîche ou cuisinée.

La banane : atouts et idées de recettes
Lire l’article

4 bonnes raisons d’introduire des épices douces dans l’alimentation de bébé

14/09/2020

4 bonnes raisons d’introduire des épices douces dans l’alimentation de bébé

Les épices douces proviennent des fruits, fleurs, racines et autres parties des plantes aromatiques, sauf les feuilles donc, et sont généralement présentées sous forme séchée. Parmi les épices les plus courantes pour les plus petits on trouve la badiane (anis étoilée), la cannelle, la cardamone, le cumin, le curcuma, le paprika doux, la vanille, le pavot et la nigelle.

4 bonnes raisons d’introduire des épices douces dans l’alimentation de bébé
Lire l’article

Laisser un commentaire

Vous êtes un parent ? Une famille ? Une femme enceinte ?