La médiation animale, vecteur d’apprentissage de la LSF chez les enfants sourds avec handicap associé

14/09/2020

La LSF est venue à moi un peu par hasard. Enfin, … il paraît que dans les rencontres il n’y a jamais de hasard !

Article proposé par Laëtitia Levy, éducatrice spécialisée, Paris.


En avril 2016, alors que j’étais en recherche d’emploi en tant qu’éducatrice spécialisée, je réponds à une offre pour un contrat de remplacement pour accompagner de jeunes enfants sourds avec ou sans handicaps associés, accueillis en SAFEP (1) et en maternelle spécialisée. Sans aucune compétence en Langue des Signes Française, moi, l’entendante, je découvrais avec beaucoup d’intérêt, ces "enfants du silence " (2) et plus largement le monde des sourds, leur culture, leurs codes et leur histoire, au combien marquante, passionnante et combative.

Passionnée par les animaux et notamment des ânes, j’ai été amenée, au fil de mes observations, à m’interroger aux liens entre eux, individu non humain et nous les individus humain et à me demander dans quelles mesures les animaux étaient capables d’apporter à ces enfants du bien être, de les aider à se sociabiliser, de leur redonner confiance en eux, de se responsabiliser ou s’autonomiser mais aussi ce qu’ils étaient capables de développer chez ces enfants pour leur permettre de s’exprimer et se faire comprendre de façon adaptée à leurs besoins.

Dans cet établissement, la langue utilisée s’apparentait d’avantage à du français signé qu’à de la Langue des Signes Française. Quelle est la différence ? Le Français signé est un mélange de Français oral et de signes empruntés de la LSF. Ainsi dans le Français signé on utilise la grammaire et la syntaxe de langue française et non celle de la LSF, qui peut être comparée à la communication gestuelle associée à la parole utilisée pour les tout-petits, communément appelé « bébé signe (3)».

Pour ce qui concerne les enfants sourds avec handicap(s) associé (s) que j’ai accompagné, il s’agissait d’enfants avec un retard plus ou moins important dans le langage oral en raison de leur(s) handicap(s) comme des maladies rares, de l’autisme ou TSA (4). Certains n’ont pas accès au symbolique, à l’abstrait. Leurs limitations intellectuelles et cognitives, entrainant pour certains enfants des comportements d’auto agressivité ou d’hétéro agressivité. Des photos et des pictogrammes complètent ainsi la communication orale et gestuelle utilisée mise en place avec l’aide des collègues orthophonistes.

Chez ces enfants l’accès à la relation à l’autre, et donc à la communication, est véhiculé par les émotions. Les émotions générées par cette mise en relation naturelle, positive et non jugeante des animaux est facilitatrice de communication et de développement du langage. Comme l’écrit Hubert Montagnerv (5), « les interactions avec l’animal familier contribuent à façonner leur monde émotionnel, affectif, relationnel et social ». Ils permettent l’apprentissage des émotions et sont des figures d’attachement pour eux.

En janvier 2017, j’étais devenue éducatrice à temps plein sur la maternelle. Avec l’appui de ma responsable et le soutien de mes collègues, j’ai donc développé un projet de médiation animale au sein de cet établissement pour les enfants qui étaient accueillis à la maternelle spécialisée, et qui s’est déroulé sur 3 mois. Coordinatrice du projet et référente éducative auprès des enfants pendant toutes les séances, les visites régulières de l’intervenante en médiation animale et de son cochon d’Inde, son lapin ou sa chienne Lola, étaient pour certains très attendues des enfants pour d’autres plus en retrait beaucoup moins, mais permettaient de faire émerger les émotions dont les enfants avaient besoin pour développer la communication et le langage. Les temps de brossage, de nourrissage, de de câlins, de caresses, mais aussi de jeux, tout était prétexte pour permettre à chaque enfant suivant son niveau et ses capacités, de progresser dans le développement de leur vocabulaire. Une belle expérience qui a profité aux enfants et à l’ensemble de l’équipe de la maternelle.





(1) Service d’Accompagnement Familial et d’Education Précoce

(2) Les enfants du silence est une pièce de théâtre américaine qui a été adaptée en français et qui révéla la comédienne, écrivaine, chant-signeuse et directrice d’IVT, Emmanuelle Laborit récompensée par le Molière de la révélation théâtrale en 1993

(3) Cette communication orale et visuelle permet par exemple aux enfants valides qui ne sont pas encore entrés dans le langage oral, d’exprimer des demandes, des besoins, des émotions nécessaires à leur équilibre psychique et ainsi de mieux se faire comprendre des adultes qui l’entourent (pleurs, colères, peur, faim, tristesse..) et aux adultes notamment les parents d’avoir un compréhension des besoins de leur enfant plus adaptée.

(4) TSA : Trouble du Spectre Autistique

(5) Hubert Montagner est psycho-physiologiste dans le champ du développement, du comportement et des rythmes de l’enfant, auteur de livres et professeur d’université à la retraite. 


Pour aller plus loin :

  • Revue : Cahiers de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer, n.3 Développement de l’enfant et présence animale
  • DVD :Virgule et les autres la médiation animale, édition Fondation A et P Sommer
  • Revue trimestrielle : Spirale n.77 Les touts petits et les animaux, coordonné par Sandie Bélair, édition Erès
  • L’enfant et la médiation animale, une nouvelle approche par la zoothérapie, François Beiger, édition Dunod
  • Site internet sur la médiation animale : https://www.mediation-animale.org/
  • Site internet de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer : https://fondation-apsommer.org
  • Livre : Dis-le moi avec les mains…comme les sourds, édition Monica COMPANYS
  • Site internet : International Visual Theatre : http://ivt.fr

Interview atouKIDS : Qu'est-ce que la médiation animale ?

https://aubeauroyaumedesenfants.com/2015/12/17/laetitia-une-educatrice-passionnee-des-animaux

GRANDIR autrement Le magazine des parents nature  (bimestriel n.62, janvier/février 2017, Grandir ensemble – Grandir sur Terre, LA MEDIATION animale)

Laetitia Levy, éducatrice spécialisée, Paris.


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Comment favoriser sa concentration lors des phases d’apprentissage ?

09/09/2020

Comment favoriser sa concentration lors des phases d’apprentissage ?

Dans l'environnement des enfants et adolescents, beaucoup d’éléments sont susceptibles de nuire à la concentration : les réseaux sociaux, les messages sur les téléphones portables, les bruits divers, les camarades de classe, ...

Comment favoriser sa concentration lors des phases d’apprentissage ?
Lire l’article

Comment mettre en œuvre la méthode Montessori à la maison ?

14/09/2020

Comment mettre en œuvre la méthode Montessori à la maison ?

La méthode Montessori résulte des travaux de Maria Montessori, femme médecin et pédagogue du début du 20ème siècle. Cette approche s’appuie sur le respect du rythme de l’enfant et la bienveillance ; elle laisse l’enfant libre dans ses choix d’activités et d’apprentissages en lui permettant de faire des expérimentations. Ainsi, l’enfant gagne en autonomie et en confiance, tout en prenant plaisir à découvrir et apprendre. Comment mettre en place cette méthode à la maison ? Voici quelques repères et exemples d’activités pour réussir votre projet.

Comment mettre en œuvre la méthode Montessori à la maison ?
Lire l’article

Laisser un commentaire

Vous êtes un parent ? Une famille ? Une femme enceinte ?